Trouver ou retrouver l’équilibre vie pro/vie privée : pourquoi se faire coacher ?

 

coaching

QU’EST-CE QUE LE COACHING ?

Le terme coaching est plus qu’à la mode aujourd’hui, mais savez-vous vraiment ce que ça signifie ? Il existe bien des définitions sur le sujet et comme il me semble inutile d’en inventer une autre, en voici deux qui résument bien l’acte d’accompagnement :

« Le coaching permet de libérer le potentiel d’une personne afin de maximiser ses performances. C’est l’aider à apprendre de nouvelles et meilleures stratégies au lieu de les lui enseigner » (Timothy Gallaway, coach)

« Coaching is not about solving problems in the first place (although eventually they will be solved). It´s about actively listening, asking the client powerful questions, stimulating his awareness and curiosity, helping him to obtain new perspectives and options, encouraging the client to find his own solutions and answers, supporting him on his path of change, challenging and re-assuring him, and helping him to discover that he already possesses all resources needed.. » (Andreas von der Heydt – Coach)

Cependant comme le mot coaching est quelque peu utilisé à tort et à travers, apporter un éclairage sur ce que signifie vraiment « se faire coacher » (ou accompagner) ne peut pas nuire. Commençons tout d’abord par :

Ce que fait le coach : le coach favorise le développement des ressources personnelles, aide à lever les freins et à se mettre en action. Il agit comme un catalyseur et guide son client vers plus de confiance en lui, vers une meilleure gestion de sa vie et un meilleur exercice de ses responsabilités.

et Ce que ne fait pas le coach : le coach n’est pas un consultant. Il ne donne pas de conseils, ne propose pas de solutions. Le coach n’est pas un thérapeute, il ne travaille pas sur le pourquoi (j’en suis arrivé là) mais sur le comment. Il travaille dans l’ici et maintenant et vise l’atteinte de l’objectif que s’est fixé son client en l’aidant à faire émerger ses ressources et à libérer ses potentiels.

POUR QUI ?

Pour les femmes désireuses de s’inscrire dans une nouvelle dynamique et cherchant à rééquilibrer leurs domaines de vie, c’est à dire à trouver l’endroit le plus juste où positionner le curseur pour éviter le débordement de la sphère professionnelle sur le reste de leur vie. Selon l’étude Fleishman effectuée en 2013, 68% des femmes françaises surinvestissent la sphère familiale élargie au détriment de leur épanouissement personnel et cela très loin devant les quatre autres pays sondés l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Allemagne et la Chine.

Et les hommes dans tout ça ?

« On a tendance à associer ce sujet aux femmes exclusivement. Or le « présentéisme » [le fait de passer trop de temps sur son lieu de travail] est un mal beaucoup plus présent chez les hommes » Alexandre Joste, président-fondateur de la Fabrique Spinoza, think tank du bien-être citoyen.

Les hommes souhaitent également s’épanouir hors de la vie professionnelle, ce qui est d’autant plus vrai aujourd’hui avec la génération Y.

POURQUOI ?

  • Trouver ou retrouver un équilibre de vie
  • Combiner de façons harmonieuses vos aspirations professionnelles et personnelles
  • Vous organiser pour augmenter votre efficacité,
  • Vous interroger sur le sens de votre vie
  • Trouver les réponses aux questions existentielles que vous vous posées

Et aussi :

  • Vous positionner et trouver vos repères dans vos nouvelles responsabilités
  • Gérer un changement professionnel, personnel
  • Améliorer vos relations interpersonnels avec vos collaborateurs
  • Développer votre savoir être pour être mieux à l’écoute de vos collaborateurs,
  • Donner une nouvelle orientation à votre carrière

COMMENT ?

« Les gens qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent d’eux-mêmes les bonnes réponses. » Socrate

Cette phrase de Socrate donne une vision juste de ce qu’est l’art de coacher. Le coach au travers de sa palette d’outils  va amener le coaché à faire émerger ses propres solutions. En fonction du moment (dans le processus d’accompagnement), de la situation à laquelle le coaché fait référence, il saura s’appuyer sur la méthode la plus pertinente et poser ainsi les questions qui permettront à son client de trouver lui-même les bonnes réponses et d’avancer vers l’objectif qui aura été défini lors de la première ou deuxième séance.

COMBIEN DE TEMPS ?

Le nombre de séances varie en fonction de la problématique et peut varier de 3 à 15. Les séances durent généralement de 1h à 2h maximum et se font soit en face à face (solution la plus confortable pour le coach et le coaché), par téléphone ou encore par Skype.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez un autre article qui traite le sujet de l’équilibre entre la vie professionnelle et privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *