L’heure de la rentrée a sonné… et ?

zone-de-confort-11Voilà déjà quelques jours que la rentrée a sonné et que, malgré ces chaleurs plus qu’estivales, il a fallu sortir de la « torpeur », du bien-être, arrêter de lézarder au soleil, de profiter de son amoureux, de ses enfants, ses amis pour reprendre peu à peu pied avec la réalité du quotidien. Pas trop vite, pas trop violemment (quoique !) pour s’habituer, et puis hop ça y est, nous voilà tout à coup halées happées par toutes nos activités : la reprise du travail, la rentrée scolaire, les activités sportives et autres associations. Ne pas oublier d’acheter le cahier manquant d’un des enfants, continuer le sport que nous avons si agréablement pratiqué pendant les vacances, de nouveau jongler avec les horaires de chacun… Bref, nous voilà de nouveau prises dans le tourbillon de la vie avec ce sentiment récurrent de ne jamais avoir assez de temps pour tout faire. Alors que faire justement ?

  • Soit nous continuons sur ce mode tout en n’arrêtant pas de râler « ah, si j’avais plus de temps… »,
  • Soit on abandonne la bonne résolution de faire du sport « parce que vraiment je ne vois pas comment je pourrais caser ça dans mon agenda… »,
  • etc ;
  • soit on décide de prendre le recul nécessaire pour réfléchir à la manière de gérer sont temps plus efficacement afin de mieux équilibrer ses domaines de vie.

Albert Einstein a dit : « La folie c’est de se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent. » En clair, même si au fond de nous on essaie, à part dire « il faut que, je dois,… » rien ne change vraiment et on se retrouve à la fin de l’année scolaire ou au début de la suivante avec les mêmes pensées et les mêmes bonnes résolutions !! Pourquoi, et bien tout simplement parce que ces verbes de modalité que l’on utilise sont liés à des contraintes et non à des actions choisies.

Donc, prendre le recul nécessaire qu’est-ce que ça nécessite de faire ? Et bien cela nécessite de CHOISIR de se poser pour envisager de sortir de sa zone de confort et aller voir à l’extérieur ce qu’il s’y passe. C’est chercher à sortir des modes de fonctionnement que l’on connaît, avec lesquels on est à l’aise, dépasser les frontières de l’environnement que l’on maîtrise (croit-on) parce qu’on gère ! » Mais imaginez que vous commenciez à mettre un pied hors de cette zone de confort pour allez vous confronter à d’autres possibilités, découvrir que vous avez les ressources et les capacités pour vous organiser différemment. Pour vous donner un bon aperçu de ce qu’est la zone de confort, prenez te temps de visionner cette vidéo, même si elle n’est pas en lien direct avec la gestion du temps (sous-titres en français disponibles) car elle est très ludique et vous résumera en 7 minutes tous les avantages d’aller fleureter avec la zone non pas de panique mais magique. Et entre les deux il y a cette zone d’apprentissage qui nécessite que l’on prenne de la hauteur, que l’on s’observe de manière bienveillante afin de repérer un certain nombre de nos travers comme :

notre capacité à être trop impliquée, à procrastiner, à vouloir faire plaisir, à ne jamais demander d’aide, à s’efforcer de tout faire à la perfection parce que c’est ce que l’on attend de vous (croyez-vous ?!)…

Alors oui ce n’est pas toujours confortable, oui ça demande d’accepter de travailler sur ses défauts, oui ça ne se fait pas du jour au lendemain, mais quelle satisfaction quand on observe des changements, aussi petits soient-ils. Car ce sont eux qui vous amèneront à envisager les choses différemment et à comprendre qu’il n’y a pas qu’une manière de faire comme il n’y a pas qu’un modèle du monde.

Enfin, Messieurs, même si cet article s’adresse plutôt à la gente féminine, vous n’échappez pas non plus, c’est évident, au manque de temps. Parce qu’évolutions technologiques obligent, vous aussi vous êtes amenés à faire plus de choses dans la même unité de temps ce qui entraine ce phénomène de blurring évoqué il y a quelques temps dans un autre article. Nos rythmes de vie sont bouleversés, soit… mais le propre de l’homme n’est-il pas de savoir (d’apprendre) à s’adapter ?

Une réponse à “L’heure de la rentrée a sonné… et ?

  1. Pingback: L'heure de la rentrée a sonné... ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *